Attention: Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Pour un affichage optimal, merci d’utiliser un navigateur plus récent : Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge.

Codid-19

Ensemble face à la pandémie

Votre source d'informations fiable. Vos services en continu.
DG Allianz Madagascar
Mot du DG  
DG Allianz Madagascar
Dans ce contexte particulièrement difficile, sachez que votre santé et votre sécurité restent nos priorités absolues. Nous vous exhortons à redoubler de vigilance pour préserver votre santé et celle de vos proches.
Nous mettons à contribution tous nos efforts en vue de continuer à vous accompagner à tout moment. Vous retrouverez sur cette page les services à distance mis à votre disposition.

Nous avons également rassemblé pour vous des informations utiles dans le cadre de la prévention face à cette pandémie - de sources oficielles.  
 
 
 
 
 
  • Sur la base de la gratuité et du volontariat.
  • Vous faites partie des catégories prioritaires si : 

▪️ Vous avez plus de 65 ans 
▪️ Vous êtes un professionnel de la santé et avez plus de 40 ans
▪️ Vous travaillez dans le secteur de l’éducation et avez plus de 45 ans

Pour vous inscrire rendez-vous sur le portail https://vaksiny.gov.mg/

Allianz Madagascar-vaccin-covid19

Dans le cadre de la reprise des activités à la suite de la pandémie COVID-19, Allianz Madagascar a mis en place plusieurs dispositifs pour assurer ses services sans compromettre votre santé et celle de nos collaborateurs.

Concernant les services relatifs aux assurances automobiles :

  • Les déclarations de sinistre peuvent dorénavant se faire par email à  azmg_sinistres@allianz.com ou via notre site web www.allianz.mg à la page contact.
  • Toutes les agences ainsi que les agents opérationnels au siège d’Allianz peuvent désormais s’occuper de l’indemnisation des sinistres et ce, dans le respect des gestes barrières sanitaires.
  • Les attestations d’assurance automobiles en voie d’expiration pourront désormais être renouvelées auprès de toutes les agences Allianz disponibles.  
Covid-19 santé

Concernant les autres services d'assurance :

  • Pour tous les autres services, Allianz Madagascar est désormais prête à accueillir ses clients dans toutes les agences ainsi qu’à son siège. Cette solution a également été mise en œuvre pour les indemnisations nécessitant un déplacement physique. 

Les horaires d’ouverture restent inchangés du lundi au vendredi de 8h00 à 17h00.

Important : nous demandons à notre clientèle qui se rend à notre guichet d’être obligatoirement munie d’un masque de protection.

  • Paiement des primes : 

Allianz Madagascar vous propose dès à présent le paiement des primes d’assurance par MVola sans frais ou directement dans les agences Allianz. Pour le paiement par MVola, il suffit de suivre les étapes expliquées dans ce document: 

Vous pouvez également payer votre prime par virement bancaire. Contactez votre conseiller Allianz pour en savoir plus .
Allianz Madagascar - Mvola
Notre standard reste opérationnel
Contactez-nous pour toute information
Ou écrivez-nous à:  
azmg_allianz_madagascar@allianz.com
Prévention
Faire face au Covid-19
  1. Éviter tout contact, même pour se saluer.  
  2. Tousser dans son coude ou dans un mouchoir à usage unique et le jeter immédiatement dans la poubelle.  
  3. Garder toujours une distance minimale d’1m avec les autres.
  4. Se laver les mains régulièrement avec du savon en abondance pendant plus de 30 secondes.
  5. Utiliser régulièrement des désinfectants pour les mains.
  6. Utiliser le coude pour l’ouverture des poignées de porte, des portes et des claviers numériques des ascenseurs.
  7. Augmenter la cadence de nettoyage domestique en insistant sur les poignées de porte.
  8. Privilégier les escaliers aux ascenseurs
  9. Éviter de partager les affaires personnelles, le matériel de bureau et le matériel informatique.
Personnes à risque
Renforcer les mesures de prévention 
  1. Personnes âgées de plus de 70 ans.
  2. Patients présentant une insuffisance rénale chronique dialysée, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV.
  3. Les malades atteints de cirrhose au stade B au moins.
  4. Les patients aux antécédents (ATCD) cardiovasculaires : hypertension artérielle, antécédent d’accident vasculaire cérébral, etc.
  5. Les diabétiques insulinodépendants ou présentant des complications secondaires à leur pathologie.
  6. Les insuffisants respiratoires chroniques sous oxygénothérapie ou asthme ou mucoviscidose, etc.
  7. Les personnes présentant une obésité morbide (indice de masse corporelle > 40kg/m²).
  8. Les femmes enceintes.
  9. Les personnes avec une déficience immunitaire.
Source : Le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) France
Les coronavirus forment une vaste famille de virus qui peuvent être pathogènes chez l’homme et chez l’animal. On sait que, chez l’être humain, plusieurs coronavirus peuvent entraîner des infections respiratoires dont les manifestations vont du simple rhume à des maladies plus graves comme le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Le dernier coronavirus qui a été découvert est responsable de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19).
La COVID-19 est transmise par des personnes porteuses du virus. La maladie peut se transmettre d’une personne à l’autre par le biais de gouttelettes respiratoires expulsées par le nez ou par la bouche lorsqu’une personne tousse ou éternue. Ces gouttelettes peuvent se retrouver sur des objets ou des surfaces autour de la personne en question. On peut alors contracter la COVID-19 si on touche ces objets ou ces surfaces et si on se touche ensuite les yeux, le nez ou la bouche. Il est également possible de contracter la COVID-19 en inhalant des gouttelettes d’une personne malade qui vient de tousser ou d’éternuer. C’est pourquoi il est important de se tenir à plus d’un mètre d’une personne malade.
L’OMS examine les travaux de recherche en cours sur la manière dont la COVID-19 se propage et elle continuera à communiquer les résultats actualisés.
Les études menées à ce jour semblent indiquer que le virus responsable de la COVID-19 est principalement transmissible par contact avec des gouttelettes respiratoires, plutôt que par voie aérienne. Voir la réponse à la question précédente, « Comment le COVID-19 se propage-t-elle ? »
La maladie se propage principalement par les gouttelettes respiratoires expulsées par les personnes qui toussent. Le risque de contracter la COVID-19 au contact d’une personne qui ne présente aucun symptôme est très faible. Cependant, beaucoup de personnes atteintes ne présentent que des symptômes discrets. C’est particulièrement vrai aux premiers stades de la maladie. Il est donc possible de contracter la COVID-19 au contact d’une personne qui n’a, par exemple, qu’une toux légère mais qui ne se sent pas malade. L’OMS examine les travaux de recherche en cours sur le délai de transmission de la COVID-19 et elle continuera à communiquer des résultats actualisés.
Le risque de contracter la COVID-19 par contact avec les matières fécales d’une personne infectée paraît faible. Les premières investigations semblent indiquer que le virus peut être présent dans les matières fécales dans certains cas, mais la flambée ne se propage pas principalement par cette voie. L’OMS examine les travaux de recherche en cours sur la manière dont la COVID-19 se propage et elle continuera à communiquer les nouveaux résultats. Cependant, comme le risque existe, c’est une raison supplémentaire de se laver les mains régulièrement, après être allé aux toilettes et avant de manger.
Vous pouvez réduire le risque d’être infecté ou de propager la COVID-19 en prenant quelques précautions simples :
• Se laver fréquemment et soigneusement les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon.
Pourquoi ? Se laver les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon tue le virus s’il est présent sur vos mains.
• Maintenir une distance d’au moins un mètre avec les autres personnes qui toussent ou qui éternuent.
Pourquoi ? Lorsqu’une personne tousse ou éternue, elle projette de petites gouttelettes qui peuvent contenir le virus. Si vous êtes trop près, vous pouvez inhaler ces gouttelettes et donc le virus responsable de la COVID-19 si la personne qui tousse en est porteuse.
• Éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche.
Pourquoi ? Les mains sont en contact avec de nombreuses surfaces qui peuvent être contaminées par le virus. Si vous vous touchez les yeux, le nez ou la bouche, le virus peut pénétrer dans votre organisme et vous pouvez tomber malade.
• Veillez à respecter les règles d’hygiène respiratoire et à ce que les personnes autour de vous en fassent autant. En cas de toux ou d’éternuement, il faut se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude, ou avec un mouchoir et jeter le mouchoir immédiatement après.
Pourquoi ? Les gouttelettes respiratoires propagent des virus. En respectant les règles d’hygiène respiratoire, vous protégez les personnes autour de vous de virus tels que ceux responsables du rhume, de la grippe ou de la COVID-19.
• Si vous ne vous sentez pas bien, restez chez vous. En cas de fièvre, de toux et de dyspnée, consultez un médecin après l’avoir appelé. Suivez les instructions des autorités sanitaires locales.
Pourquoi ? Ce sont les autorités nationales et locales qui disposent des informations les plus récentes sur la situation dans la région où vous vous trouvez. Si vous l’appelez, votre médecin pourra vous orienter rapidement vers l’établissement de santé le plus adapté. En outre, cela vous protègera et évitera la propagation de virus et d’autres agents infectieux.
• Informez-vous constamment pour savoir quelles sont les villes ou les zones où la COVID-19 se propage à grande échelle. Si possible, évitez de voyager, en particulier si vous êtes âgé ou diabétique ou si vous avez une maladie cardiaque ou pulmonaire.
Pourquoi ? Le risque de contracter la COVID-19 est plus élevé dans ces régions.
La COVID-19 est généralement bénigne, en particulier chez l’enfant et le jeune adulte, mais elle peut aussi être grave : 1 malade sur 5 doit être hospitalisé. Il est donc tout à fait normal de s’inquiéter des conséquences de la flambée de COVID-19 pour soi-même et pour ses proches.
Il est possible d’apaiser son inquiétude en prenant des mesures pour se protéger et protéger ses proches et son entourage. Tout d’abord, il faut se laver régulièrement et soigneusement les mains et respecter les règles d’hygiène respiratoire. Deuxièmement, il faut se tenir au courant de la situation et suivre les conseils des autorités sanitaires locales, notamment en ce qui concerne les restrictions aux voyages, aux déplacements et aux rassemblements.
La COVID-19 est généralement bénigne, en particulier chez l’enfant et le jeune adulte, mais elle peut aussi être grave : 1 malade sur 5 doit être hospitalisé. Il est donc tout à fait normal de s’inquiéter des conséquences de la flambée de COVID-19 pour soi-même et pour ses proches.
Il est possible d’apaiser son inquiétude en prenant des mesures pour se protéger et protéger ses proches et son entourage. Tout d’abord, il faut se laver régulièrement et soigneusement les mains et respecter les règles d’hygiène respiratoire. Deuxièmement, il faut se tenir au courant de la situation et suivre les conseils des autorités sanitaires locales, notamment en ce qui concerne les restrictions aux voyages, aux déplacements et aux rassemblements.
Certains remèdes occidentaux, traditionnels ou domestiques peuvent apporter du confort et soulager les symptômes de la COVID-19 mais rien ne prouve que les médicaments actuels permettent de prévenir ou de guérir la maladie. L’OMS ne recommande de prendre aucun médicament, y compris les antibiotiques, en automédication pour prévenir ou guérir la COVID-19. Cependant, plusieurs essais cliniques de médicaments occidentaux ou traditionnels sont en cours. L’OMS fournira des informations actualisées dès que les résultats des essais cliniques seront disponibles.
Il ne faut porter un masque que si on présente des symptômes de la COVID-19 (en particulier, la toux) ou si on s’occupe de quelqu’un susceptible d’être atteint de la maladie.  
Les coronavirus sont une grande famille de virus couramment présents chez les chauves-souris et chez d’autres animaux. Occasionnellement ces virus infectent des êtres humains qui peuvent à leur tour propager l’infection. Ainsi, le SARS-CoV est associé aux civettes tandis que le MERS-CoV est transmis par les dromadaires. Les sources animales éventuelles de la COVID-19 n’ont pas encore été confirmées.
Pour se protéger, par exemple lorsque l’on va sur des marchés d’animaux vivants, il faut éviter le contact direct avec les animaux et les surfaces en contact avec les animaux et toujours respecter les règles relatives à la sécurité sanitaire des aliments. Il faut manipuler la viande crue, le lait et les abats avec précaution pour éviter de contaminer les aliments qui ne sont pas destinés à être cuits et il faut s’abstenir de consommer des produits d’origine animale crus ou mal cuits.
Il y a eu un cas d’infection chez un chien à Hong Kong mais, à ce jour, rien ne prouve que les animaux de compagnie, tels que les chiens ou les chats, peuvent transmettre la COVID-19. La maladie se transmet principalement par les gouttelettes expulsées par les personnes infectées quand elles toussent, éternuent ou parlent. Pour vous protéger, lavez-vous les mains fréquemment et soigneusement.
L’OMS continue à suivre les derniers travaux de recherche sur ce sujet et d’autres questions relatives à la COVID-19 et publiera des informations actualisées à mesure que de nouvelles données seront disponibles.
Oui. La probabilité qu’une personne infectée contamine des marchandises est faible, tout comme le risque de contracter le virus responsable de la COVID-19 par contact avec un colis qui a été déplacé, qui a voyagé et qui a été exposé à différentes conditions et températures.
Les mesures ci-après NE SONT PAS efficaces contre la COVID-19 et peuvent même être dangereuses :
• Fumer
• Porter plusieurs masques à la fois
• Prendre des antibiotiques (Voir « Existe-t-il des médicaments ou des thérapies permettant de prévenir ou de guérir la COVID-19 ? »).
En tout état de cause, en cas de fièvre, de toux et de dyspnée, consulter un médecin sans tarder afin de limiter le risque de voir l’infection s’aggraver et lui indiquer si vous avez effectué des voyages récemment.
Source: OMS
Centre d'information: 

910

Vous avez des questions sur le nouveau Coronavirus ?  
Signaler un cas suspect: 
913
Vous ressentez les symptômes de Covid-19 ?